La gastronomie avec Rollande Desbois
RIAQ | Réseau d'information des aînés du Québec
Diminuer la policeAgrandir la police
 Menu
Accueil
Archives
Contact
Infovins
Liens
Livres
Montréal en Lumière 2016
Profil de Rollande
Propos gourmands
Recettes
Restaurants
 
Accueil>>Propos gourmands

Août 2012

Le succès d’Omnivore World Tour à Montréal

Un coup d’œil sur quelques Ateliers d'Omnivore World Tour
Voir restaurants : 400 Coups et Lawrence

 

Le succès d’Omnivore World Tour à Montréal

En 2012, Omnivore World Tour a entrepris une course autour du monde, dans plus d’une douzaine de pays. Son arrêt à Montréal est un des événements les plus marquants de l’année sur notre scène gastronomique. Ce festival innovant de la jeune cuisine, - des chefs québécois jumelés à la brigade européenne et des démos - , ne peut qu’apporter soutien et reconnaissance à nos jeunes artisans. Ils ont pu « partager leur cuisine, interroger les techniques, confronter les cultures et diffuser l’innovation gastronomique » ...le choc des idées et de véritables découvertes et échanges sur nos produits de saison….Les démos ont été conduites de main de maître par Sébastien Demorand, journaliste et critique gastronomique.

 

Un coup d’œil sur quelques Ateliers d'Omnivore World Tour

 

Samedi 18 août.

Premier atelier avec le chef Marc-André Leclerc (Grumman 78) et sa cuisine nomade. En ce matin, deux collègues absentes…la tête qui tourne, sans doute ! Belle démonstration de ce que peut offrir une cuisine de rue, simple, goûteuse et solidement exécutée, se servant des tacos comme médium. Le Grumman 78 mobilise son camion à tacos tous les vendredis des mois de juillet et août sur l’esplanade du Parc Olympique.

 

Petter Nilsson (La Gazetta, Paris) a reproduit les trois plats servis au restaurant La Gazetta, hier soir. J’en étais ravie, vu le succès de son céleri-rave cuit en croûte de sel ; de sa salade de bettes à carde en barigoule, lait de chèvre en ricotta et fraises vertes, (difficile à apprécier) arrosée d’un beurre fumé ; ses tomates « pleine de terre » et glace au foin. Un régal ces tomates ! Elles sont doucement cuites dans un caramel  de miel de châtaigne, jus d’agrume, de vanille et de gingembre. Le chef Nilsson recherche des saveurs lactées, végétales et aigrelettes, nous dit-il.

 

Gita Seaton nous a ouvert l’appétit avec sa cuisine familiale, un macaroni à la béchamel-fromage ; les cheese fries et le sandwich ouvert, magret de canard, tomate, bacon et laitue. Pas surprise que son restaurant soit toujours rempli et qu’une clientèle fidèle la suive dans ses nouveaux projets. 

 

Grégory Marchand (Frenchie, Paris) Grégory nous a offert un menu improvisé s’inspirant des produits du marché Jean-Talon. Une salade fraîcheur composée de chou-rave, de pâtissons, de bleuets, aromatisée d’une huile d’agrume - citronnelle, gingembre, citron vert, jus d’orange - ; une salade de cubes de pastèque – rouge et jaune- gourganes, poivron rouge, ricotta et menthe ; un carré de porcelet, sauce maïs, poivron rouge et roquette ; un carré de flétan confit à l’huile d’olive servi sur un fumet de poisson, gingembre, tomates, cerises de terre, zeste d’orange et vinaigre de xérès, agrémenté de thym sauvage et de salicorne ; en dessert, une pêche pochée au sirop de verveine, crémeux au citron. Grégory dégage un grand talent qu’il a peaufiné dans les cuisines de New York, d’Espagne, de Hong-Kong et de Londres.

 

Dimanche 19 août

 

Les Frères Folmer, (Couvert Couvert, Belgique) Du solide, ces deux frères ! L’un bavard, l’autre plus discret, tous deux complémentaires. Des pommes de terre « grelot » au beurre (cuites à l’oreille) thym sauvage, tomates 3 couleurs, oignon rouge, raisins de corinthe frais surplombés de crevettes marinées ; un homard au melon-curry ; une salade d’amarante – feuilles et fruits – bleuets confits, vinaigrette de bleuets, le tout recouvert d’une fine gaufre. Ce soir, Les Frères Folmer, Marc-André Jetté et Patrice Demers seront au piano, dans un double quatre mains, au restaurant Les 400 Coups.

 

Seth Gabrielse, Labo culinaire de la SAT, Montréal. Quelle chance pour Seth Gabrielse et son acolyte Michelle Marek de poursuivre leur cheminement en cuisine expérimentale au labo culinaire de la SAT, ayant comme palette de travail, les produits du terroir. Lors de sa démo, Seth Gabrielse, a souligné non seulement l’importance du sel dans l’alimentation mais aussi comment son utilisation peut changer le goût des plats   et transformer leur texture. À retenir.

 

 

 


 
Dernier articles
Archives
septembre 2017 

novembre 2016 

Octobre 2016 

Juin 2016 

Mai 2016 

Mars 2016 

Février 2016 

Décembre 2015 

Novembre 2015 

Septembre 2015 

Août 2015 

Juillet 2015 

Juin 2015 

Mars 2015 

Avril 2015 

Mai 2015 

Février 2015 

Décembre 2014 

Novembre 2014 

Novembre 2014 

Octobre 2014 

Septembre 2014 

Omnivore World Tour 2014 

Juin 2014 

Mai 2014 

Mars 2014 

Février 2014 

Décembre 2013 

Novembre 2013 

Octobre 2013 

Septembre 2013 

Août 2013 

Juillet 2013 

Juin 2013 

Mai 2013 

Avril 2013 

Mars 2013 

Février 2013 

Décembre 2012 

Novembre 2012 

Octobre 2012 

Septembre 2012 

Août 2012 

Juillet 2012 

Juin 2012 

Mai 2012 

Avril 2012 

Février 2012 

Janvier 2012 

Mars 2012 

Décembre 2011 

Novembre 2011 

Octobre 2011 

septembre 2011 

Juillet 2011 

Juin 2011 

Avril 2011 

Juillet 2010 

Juin 2010 

Mai 2010 

Avril 2010 

Mars 2010 

Février 2010 

Janvier 2010 

Décembre 2009 

Novembre 2009 

Septembre 2009 

Août 2009 

Juillet 2009 

Juin 2009 

mai 2009 

Avril 2009 

mars 2009 

février 2009 

Janvier 2009 

Novembre 2008 

Octobre 2008 

Septembre 2008 

Août 2008 

Juillet 2008 

Juin 2008 

Mai 2008 

Avril 2008 

Mars 2008 

Février 2008 

Janvier 2008 

Décembre 2008 

Décembre 2007 

Novembre 2007 

Septembre 2007 

Août 2007 

Juillet 2007 

Octobre 2007 

Novembe 2006 

Plan du site |